Thérapie de l'hyperactivité

La thérapie à deux balles

 

Les chiens hyperactifs présentent plusieurs caractéristiques :

            Ils sont hypersensibles ce qui signifie qu'ils réagissent à toutes les stimulations de l'environnement. Ils sont peu capables de se concentrer en raison de cette hypersensibilité.

            Ils présentent un déficit de production de la séquence d'arrêt, ce qui favorise leur incessante activité et gène les apprentissages.

            Enfin ils sont peu capables de s'inhiber et réagissent très impulsivement et sans modération à toute proposition.

 

Pour améliorer leur comportement et leur apprendre à produire une séquence comportementale complète, la thérapie incluant des rapports d'objets (balles, cubes, bâtons,) est souvent une des plus efficaces.

 

Objectif thérapeutique

Une séquence comportementale se déroule en trois phases

            La phase appétitive (le chien se prépare à agir)

            La phase d'action (le chien produit sa séquence comportementale)

            La phase de retour à l'équilibre qui commence par l'arrêt de la production comportementale et un retour au calme. Durant cette phase, la motivation de l'action doit s'estomper et le chien peut mémoriser les conséquences de son acte. Il peut donc apprendre.

Le principal objectif de cette thérapie est justement de forcer le chien à produire une séquence de retour à l'équilibre dans différentes situations excitantes.

L'initiation de cette phase de retour à l'équilibre est dépendante d'un signal neurologique (qui se déroule dans la substance nigrée). Il existe pour ces animaux un dysfonctionnement de cette partie du cerveau. Cette thérapie associée au traitement doit relancer le fonctionnement de cette zone cérébrale.

 

Comment réaliser l'exercice.

Souvent les chiens hyperactifs, se précipitent quand vous leur lancez une balle puis ils s'énervent et ne veulent jamais la redonner. Ce n'est pas qu'ils ne veulent pas, c'est juste qu'ils n'en sont pas capables. L'excitation produite par le jeu ne diminue pas. La séquence productive ne s'arrête pas et ils n'arrivent pas à contrôler l'ouverture de la mâchoire.

Je vous propose donc de vous munir de deux balles et d'initier le lâcher de la première balle en présentant la seconde balle que vous tenez en main. Le plus souvent le chien voudrait prendre aussi cette deuxième balle et donc lâche la première. Vous pouvez alors immédiatement envoyer la balle que vous tenez (ce qui sera une sorte de récompense pour votre animal). Pendant qu'il se précipite pour ce deuxième lancer, ramassez la première balle et recommencez.

Au début vous devez être indulgent sur la précision du rapport d'objet. Il est certain que la balle ne sera posée que  très approximativement à vos pieds. Votre préoccupation principale doit être de relancer le plus vite possible quand votre chien ouvre la bouche. Ce que nous voulons obtenir c'est justement cette ouverture. Il s'agit d'apprendre à votre chien que le lâcher de la balle provoque une seconde partie.

 

Les erreurs classiques

La principale erreur est de penser pour le chien. Ce que nous désirons est que ce cerveau malade produise spontanément une séquence d'arrêt. Vous devez donc parvenir à cette séquence d'arrêt sans avoir à l'initier.

Il ne faut donc pas énoncer de "donne", ni tendre la main pour recevoir. Il ne faut pas non plus promettre une friandise car cela serait trop excitant pour le chien et nous serions dans un autre registre.

Si le fait de montrer la seconde balle ne suffit pas à obtenir le lâcher de la balle en bouche, vous avez la possibilité de cesser le jeu. Vous devez alors couper la communication visuelle, ne plus interagir avec votre chien et commencer une autre activité. Votre désintérêt va faire descendre l'excitation et entrainer l'abandon de la partie par votre chien. Ce faisant, vous guettez le lâcher de balle, car il faut reprendre immédiatement le jeu quand la balle est au sol.

Une autre erreur serait bien sûr de transformer ce jeu en travail… de punir pour de mauvais résultats. Il est important que vous restiez calme pour être efficace.

Enfin il faut monter progressivement en excitation. Plus le lancer est important (en distance) plus le jeu excite votre chien et plus l'exercice est difficile. Au début commencez à l'intérieur très calmement.

 

Evolution

Ce moment de jeux ensemble va rapidement devenir un moment important pour votre compagnon. Les progrès au début seront rapides mais comme dans tous les apprentissages il y a des jours de mauvais résultats et vous devez être patient. Un rythme de trois séances par semaine me semble correct. Je préfère cependant trois courtes séances que deux très longues parties.

Quand le principe est bien compris, la deuxième balle peut être supprimée.  Vous ne devez cependant pas demander le lâcher. Il doit venir spontanément.

Progressivement entre deux parties vous pourrez imposer un assis. Il faut alors féliciter votre chien qui a lâché sa balle. La ramasser et ne lancer une deuxième fois que si votre chien est calme et assis. Enfin calme… ne soyez pas trop gourmand.

 

A retenir

En apprenant à votre chien à rendre la balle qu'il vient d'apporter vous l'aidez à produire une séquence d'arrêt et c'est ce qui fait défaut pour lui qui est hyperactif.

Ne vous trompez pas c'est un exercice difficile et vous devez rester indulgent. Plus il progresse plus vous pouvez réaliser l'exercice dans un grand terrain avec des lancers puissants.

Amusez vous bien… vous verrez ça fait mal au bras !