Le chien agressif

Agressivité chez le chien

 

:chien_2_1024.jpgLes comportements agressifs du chien peuvent être classés de différentes manières. En médecine, la classification la plus utile permet d'établir un lien entre l'agression et son objectif. Cette classification nous aide à comprendre dans quel état émotionnel le chien se trouve quand il décide de mordre.

Déterminer cet état émotionnel facilite la prévention car cela nous permet d'éventuellement intervenir pour empêcher la survenue de cette émotion.

Soulignons de suite qu'il n'existe pas de chien méchant ! Cela n'empêche pas que ces morsures peuvent être douloureuses voire graves. Il peut donc exister des chiens dangereux, des gentils chiens dangereux !!!

Une voiture sans frein n'est pas méchante mais elle peut être méchamment dangereuse !

 

Classification des morsures

La morsure le plus fréquente pour le chien et pour le chat est la morsure par irritation. L'agression par irritation survient quand l'animal est irrité quelle que soit la forme de cette irritation. Cela arrive quand vous lui faites mal, quand vous lui faites peur, quand vous essayez de faire des soins et qu'il a peur d'avoir mal…

:Photo 070_1024.jpgCette morsure est fréquente et souvent, dans des situations de la vie quotidienne, le chien parvient à se contrôler pour produire une agression "raisonnable". Bien entendu, si le degré d'irritation est intense, la capacité à se contrôler est moindre et cette morsure peut devenir violente.

L'objectif  de cette agression est de faire disparaître l'irritation et celui qui la produit. Le plus souvent c'est la crainte qui déclenche cette agression.  Par exemple, un chien qui a peur des enfants ne se laissera pas caresser par eux. Si un enfant s'approche, il va grogner et si ce grognement ne suffit pas il va mordre pour ne pas être caresser.

Dans la grande majorité des cas, si le chien peut éviter tout simplement la situation qu'il redoute il préfèrera s'éloigner. Si ce même chien dont nous parlons peut simplement reculer et s'éloigner de l'enfant, cela évite la morsure. Eventuellement ce chien peut faire en sorte que ce soit l'enfant qui s'éloigne. S'il le menace suffisamment alors le perturbateur a peur et la caresse est évitée.

La disparition de la menace est bénéfique pour le chien et agit comme une récompense. Le chien apprend donc à se protéger en menaçant. Prenons un autre exemple, vous désirez soigner les oreilles de votre chien adoré. Lui, il a peur d'avoir mal (sans doute des souvenirs) et il grogne et essaye de s'échapper. S'il devient très menaçant vous allez abandonner et votre compagnon va mémoriser qu'une bonne menace lui permet de ne pas subir ce qu'il redoute. Bien sûr si vous le grondez il aura plus peur. Peut être aura t il plus peur de vous que des soins auriculaires et vous serez victorieux. Peut être il deviendra très agressif et alors c'est lui qui  sera victorieux. Cette crainte qu'il a de votre colère peut aussi se nommer "respect". D'aucun pourront dire qu'il vous mord parce qu'il manque de respect. Ce respect ne sera sans doute pas suffisant si la douleur de ses oreilles est très forte. Dans tous les cas, nous sommes bien devant des notions de peur, de peur d'avoir mal, de peur de se faire gronder.

Ici nous sommes confrontés à un dilemme. Quoi qu'il en soit, il existe sans doute d'autres moyens que de faire  peur à votre compagnon pour obtenir son  respect …

L'agression hiérarchique

Il s'agit d'une forme d'agression plus discrète qui souvent passe inaperçue. Le chien grogne et si cela ne suffit pas il pince.

Cette morsure va être déclenchée quand le chien estime que justement vous lui manquez de respect, ou que vous ne respectez pas ses droits. C'est un peu la morsure syndicale !

Le chat n'est pas un animal social et  cette forme d'agression n'existe pas chez le chat.

Par exemple, votre chien est sur le canapé. Vous désirez qu'il descende et en réponse à  votre demande il grogne. Si vous abandonnez tout va bien mais si vous avancez la main il vous donne un petit coup de dents pour vous signifier qu'il n'est pas d'accord.

J'entends déjà la question! Que faire dans cette situation?

Certes si vous devenez violent, vous allez augmenter la peur que votre chien a de vous et peut être aurez vous gain de cause. Encore une fois il me semble qu'il existe d'autres solutions pour devenir respectable. Pour moi il est surtout important de bien enregistrer ce qui s'est passé. Trop souvent je vois des chiens qui "ont mordu sans raison". Quand je discute avec les maitres j'apprends que plusieurs fois il avait déjà grogné, voir pincé un peu… si nous en avions parlé de suite il aurait été possible d'éviter la morsure.

Pour moi le plus important est surtout d'éviter la morsure. Laissez tomber, trouvez un dérivatif pour cette fois, par exemple appelez le dans la cuisine pour un biscuit, il va descendre… Par la suite en interdisant le salon vous allez renforcer votre autorité mais dans cette nouvelle situation vous serez l'initiateur. La violence n'est jamais une solution!

L'agression de défense du territoire

C'est l'agression du chien de garde. Elle a pour objectif de protéger le domaine de vie du chien et surtout ses habitants.

:dominanceposture_1024.jpgDans cette situation le chien menace et essaye de chasser les intrus. Si c'est possible le chien le fait sans mordre. Il va menacer, charger et accompagner les intrus aux frontières du territoire.

Pour mener à bien cette agression et obtenir la sortie des visiteurs, il est nécessaire que le chien soit confiant et n'ait pas peur des ces intrus. De cette façon il garde ses contrôles et peut se contenter d'une menace.

 

Le degré de contrôle dans l'agression

Que ce soit une agression hiérarchique, une agression par irritation ou une agression territoriale, nous pouvons remarquer que

            Si le chien n'a pas besoin de mordre, il se contente de simples menaces

            Plus le chien est calme, plus il se contrôle, moins il y a de probabilité qu'il morde.

Dans tous les cas, la peur est la pire des émotions, celle qui favorise le plus la perte des contrôles.

Quand le chien est paniqué, il ne parvient plus du tout à se contrôler. Dans cette situation s'il doit donner une agression ce sera très dangereux. La morsure sera la plus violente possible et son objectif est juste d'assurer la survie. Cette agression de survie est couramment nommée agression par peur (ce terme entraine forcement la confusion). En effet en éthologie il faut distinguer la crainte (peur contrôlable) de la peur qui par définition est incontrôlable.

 

Voilà une des raisons qui nous invite à ne pas répondre à l'agression par la violence. Cette réponse en augmentant la crainte du chien risque de provoquer la perte des contrôles et d'aboutir à une agression encore plus dangereuse.

 

Que retenir?

Il existe plusieurs types d'agressions chez le chien. La plus fréquente est l'agression par irritation qui est souvent déclenchée par la crainte.

Réagir avec violence est toujours une mauvaise idée. Commencer par un "cessez le feu" est la meilleure façon pour éviter la guerre.

Quelle que soit l'origine de la morsure et l'issue de l'agression il faut en parler. Ne rien dire c'est attendre que ce soit grave pour résoudre le problème.

Votre vétérinaire reste l'interlocuteur de choix pour un avis éclairé.