Mon chat est malpropre


Le chat malpropre

Cette critique est si vaste qu'elle regroupe de très nombreux  problèmes dont les solutions seront souvent différentes. Pour les propriétaires, quelle qu'en soit la cause, les conséquences sont identiques : la maison est sale et il n'est plus possible de faire confiance à cet animal qui détériore leur intérieur.

Voyons ensemble ce qui peut conduire notre compagnon à ce comportement.

 

Le marquage territorial

Les félins en général, qui sont des animaux territoriaux, balisent leur lieu de vie de marques déstinées soit à informer les autres félins qui pourraient visiter ce territoire, soit à s'informer eux même sur la structure de leur habitat.

Ces marques peuvent être des dépots de phéromones faciales, des griffades ou des spots urinaires.

C'est de cette dernière marque dont nous devons parler. Pour réaliser ce marquage, le chat reste debout, il tourne le dos au support et projette une petite quantité d'urine sur un support vertical. Cette marque est visuelle (petite zone humide) et olfactive. L'intrus qui voit une de ces marques, vient en identifier les odeurs et il peut alors découvrir l'émetteur. Ce marquage est normal. Il indique que le terrain est occupé.

Chez le mâle entier, ces marques urinaires sont aussi une façon d'indiquer un statut et une disponibilité sexuelle. L'odeur associée est alors beaucoup plus forte et le marquage plus fréquent. Un chat non catsré qui vit dans un univers resteint, marque très regulièrement son lieu de vie sans que cela soit anormal. Il exprime simplement sa sexualité et seule la castration pourra calmer son comportement.

Pour le chat stérilisé les choses sont plus complexes.

Ce marquage est normalement peu abondant car il est efficace. Les intrus se tiennent à distance et le statut d'occupant du résident est respecté.

Si votre chat se sent mal à l'aise dans son lieu de vie, si les messages qu'il laisse deviennent inefficaces, il va multiplier les marques. Très vite cette incapacité à s'exprimer va le conduire à l'inconfort puis à l'anxiété. Les marques perdront progressivement leur valeur de communication et le chat lui même va les identifier comme une source d'anxiété.

Cette anxiété va augmenter le besoin de marquage...

Imaginons que, dans votre jardin, vos voisins prennent l'habitude de passer et de repasser. Votre réaction pourrait être de placer des panneaux "Propriété privée". Si ces panneaux ne dissuadent pas vos voisins de traverser votre jardin, vous allez les multiplier... et ce sera sans doute inefficace. Cependant, quand en regardant votre terrain vous voyez tous ces panneaux, vous ne penserez qu'à ces intrusions, et votre colère va s'amplifier. C'est aussi ce qui se produit pour votre compagnon.

Un chat qui projette des urines sur les murs, les fauteuils ou même vos habits, est en train de baliser son territoire. Il exprime une volonté d'être l'occupant principal de son territoire. Le gronder va agraver le problème. Si ces marques se multiplient, il est probablement anxieux.

Mon chat fait pipi sur le canapé et dans mon lit

Si la malpropreté s'exprime de cette façon alors nous sommes bien devant un problème d'élimination. Les causes sont très nombreuses mais pour simplifier il est judicieux de considérer qu'il s'agit soit d'un problème de "bac", soit d'une cystite.

Les problèmes de bac

De nombreuses publications indiquent que plus de la moitié des comportements d'éliminations inapropriées peuvent être résolus en adaptant le bac d'élimination.

Permière notion importante, la grande majorité des chats rêvent d'un grand bac découvert. Vous avez choisi un bac fermé pour limiter les odeurs dans la maison... avez vous pensé aux odeurs dans le bac lui même? Pour le chat cette odeur forte et confinée est une invitation à aller ailleurs. Vous aimez, vous les toilettes de l'autoroute ? 

Il est aussi nécessaire que la surface à gratter soit assez vaste.

Regardez un chat qui élimine dans un jardin. Il tourne, choisit son coin, gratte, s'éloigne un peu, gratte à nouveau... puis il s'installe et élimine. Il a besoin d'un demi mètre carré.

Ne lésinez donc pas sur la taille. Je sais c'est tout petit chez vous. Vous avez choisi de partager votre espace avec le chat alors accordez lui au moins cet endroit. De toute façon mieux vaut un grand bac utilisé qu'un petit endroit qui ne fonctionne pas.

Enfin il faut soigner le support. Les litières sont souvent conçues pour notre confort. Vous devez plutôt choisir celle qui convient à votre chat. Il suffit parfois de remplacer une litière agglomérante par un peu de sable pour résoudre les problèmes.

Si votre chat est parfois malpropre, s'il va dans sa litière mais pas toujours, s'il fait juste à côté de son bac... c'est sans doute un souci de bac et de litière...

Ah ! J'oubliais, il faut que le chat qui élimine soit tranquille. Ne placez pas le bac à côté de la machine qui fait un bruit insupportable. Veillez à ce que le chien ne taquine pas le chat quand il s'isole....

Les cystites

Ces inflammations de la vessie sont très fréquentes chez le chat. Elles sont souvent difficiles à identifier car les urines semblent normales. De plus il est fréquent qu'elles surviennent sans raison, et disparaissent comme elles sont venues. Un chat malpropre est fréquemment un chat qui a simplement une cystite.

Contrairement à ce qui se produit chez l'homme,  la cystite chez le chat est rarement infecieuse, et une analyse d'urine qui n'indique pas d'infection ne signifie pas que votre chat n'a pas une cystite.

Chez le chat il existe deux grandes causes de cystites : les calculs urinaires et la cystite émotionnelle.

Les calculs peuvent être évités avec des croquettes et des aliments spécifiques. Ces aliments doivent être judicieusement adpatés car ils doivent controler l'acidité urinaire. Trop acides, les urines vont se charger d'oxalates, trop basiques, les urines seront le lieux d'un dépot de PAM.

La présence de cristaux dans la vessie favorise l'irritation de la paroi et la prolifération de germes. Il en résulte une douleur et un comportement de malpropreté.

La cystite émotionnelle est une inflammation vésicale consécutive à un stress. Pour des raisons encore mal connues, le stress provoque une inflammation de la paroi et une douleur qui induit un comportement de cystite. Souvent ces cystites sont brèves mais dans certains cas, elles s'installent durablement. Le chat est alors malpropre.

Ces cystites sont difficiles à comprendre. La malpropreté pouvant être épisodique, elle évoque une réelle mauvaise volonté du chat et l'incompréhension des maîtres. Le traitement de cette affection fait appel à des antiinflamatoires, des anxiolytiques ou des antidépresseurs, et parfois à des antibiotiques. Il est aussi important d'indentifier la source de stress et de la combattre.

 

Il faut en conclusion souligner que, dans tous les cas, les punitions vont aggraver la malpropreté du chat.  S'il s'agit de l'expression d'un mal-être territorial, au contraire elle va aggraver les troubles. S'il s'agit d'une cystite émotionnelle, elle intervient comme facteur de stress et aggrave aussi la maladie.

Enfin, si votre chat exprime par du marquage l'existence d'une compétition territoriale, le punir va augmenter ce sentiment de compétition.